Comment optimiser un système d’éclairage ?

Le choix de l’éclairage de vos locaux n’est pas à négliger car il représente 15% de la consommation électrique des bâtiments industriels et tertiaires. De nombreuses solutions efficaces existent aujourd’hui pour vous aider à réduire votre facture en optimisant votre système d’éclairage.

 

DÉFINIR LES BESOINS EN ÉCLAIRAGE DE VOS LOCAUX

Dans un premier temps, il est nécessaire de connaître vos besoins pour optimiser au mieux vos systèmes. Il est important de noter qu’un système optimisé va utiliser au maximum la lumière naturelle du jour. Pour cela, les éclairages vont être placés de manière à soutenir cet éclairage naturel plutôt que de chercher à le remplacer.

D’après une étude de 2017 de l’ADEME, les halls et circulations, locaux pour lesquels la durée d’éclairage est la plus importante, constituent environ 23 % de l’ensemble des surfaces (15 % pour les circulations et un peu moins de 8 % pour les halls). […] La présence de systèmes de gestion automatique reste encore très faible : le taux de détecteurs de présence varie entre à peine 5 % pour les salles de réunion et les halls, et environ 12 % pour les locaux divers.

1) Respecter la norme de l’éclairage intérieur

Dans l’univers tertiaire, industriel ou public, l’éclairage de ce qu’il est possible d’appeler des plans de travail, résulte de l’apport lumineux combiné de plusieurs plafonniers. La norme européenne pour l’éclairage intérieur EN-12464 donne les valeurs moyennes de l’éclairement à maintenir sur ces zones de travail en fonction des tâches visuelles effectuées.

Les contraintes de cette norme montrent qu’optimiser un système d’éclairage nécessite de pouvoir contrôler le système en faisant converger 2 buts : minimiser la consommation globale d’énergie d’éclairage sans compromettre le confort visuel.

2) Choisir ses luminaires

Il existe plusieurs typologies de luminaires. Ces luminaires se distinguent en différentes familles :

Les luminaires encastrés carrés : Ce type de luminaire, utilisé généralement pour l’éclairage général des espaces de travail, sont les luminaires les plus répandus dans les bâtiments tertiaires. Installés dans de faux-plafonds, montés en plafonnier ou suspendus, ces luminaires offrent une installation facile et un éclairage uniforme et économique.

Les suspensions et luminaires sur pied : Grâce à une composante de lumière indirecte, les suspensions et luminaires sur pied permettent d’obtenir un équilibre des luminance à condition que le plafond soit suffisamment clair. Cela permet d’adapter efficacement l’éclairage à l’architecture des espaces de travail en réduisant la fatigue visuelle des occupants. Les luminaires sur pied reviennent en force dans les plateaux paysagers ou open spaces, humanisant ainsi l’éclairage de ces lieux peu personnalisés.

Les downlights : Luminaires de petite taille, ils sont le plus souvent destinés aux espaces d’accueil ou de circulation.

Les lampes à poser : Ces luminaires offrent un éclairage personnalisé à l’utilisateur, qui peut doser son éclairage aux besoins. Ils doivent cependant être associés à un éclairage général pour un meilleur confort visuel.

GESTION ET COMMUNICATION DE L’ÉCLAIRAGE

Pour une utilisation optimale de l’électricité dans vos locaux, il est important de mettre en place des équipements complémentaires de régulation ou de programmation de vos appareils. Il existe deux types de système de gestion de l’éclairage : par connexion filaire ou par connexion sans fil, possédant chacun leurs avantages. Ces dispositifs, combinés à une stratégie d’éclairage, favorisent l’économie d’énergie dans les bâtiments.

Les outils de détection de présence et de lumière du jour :

Des outils comme des détecteurs de présence ou des détecteurs de luminosité vont vous faire gagner en énergie.

Le détecteur de présence détecte l’activité dans la pièce et allume les éclairages. Une personnalisation de la durée d’éclairage dans les bâtiments permet de maitriser la consommation, tout en s’assurant que les lumières ne restent pas allumées lorsque les pièces sont inoccupées.

Le détecteur de lumière de jour ou capteur de lumière (installés ou non dans le luminaire, associés ou non aux détecteurs de mouvement) garantit un niveau d’éclairement constant sur la zone de travail.

Il adapte la puissance des luminaires avec la lumière naturelle afin de garantir un éclairage optimal. Ce dispositif permet d’économiser en moyenne 30% sur la consommation d’énergie des bâtiments professionnels et s’adapte parfaitement aux locaux disposant de grandes surfaces vitrées ou des vitrines commerciales.

Nos experts sont à votre service pour vous guider dans vos choix et installer vos équipements. N’hésitez pas à nous contacter pour nous parler de vos projets.

La gestion avec ou sans fil

Pour centraliser l’information concernant l’éclairage, il existe deux moyens : en commande filaire ou sans fil.

Pour les commandes filaires, les luminaires vont être branchés en réseaux, relié les uns aux autres, et gérés par un module de contrôle. Les groupes vont être créés en fonction du besoin de flexibilité du bâtiment. D’autres systèmes ont été développés, où les luminaires jusqu’à 70 W sont alimentés par une connexion PoE (Power-over-Ethernet) qui relaie des données sur l’occupation des lieux et les conditions ambiantes afin de mieux gérer la consommation d’énergie du bâtiment.

Pour le réseau sans fil, la configuration associée aux équipements est aussi importante que pour le réseau filaire : réseau maillé ou point à point, le choix dépend également de l’architecture du lieu et de la capacité des appareils à communiquer d’un îlot à l’autre.

Le choix d’une installation ou d’une autre ne dépend pas tant de l’efficacité que de la gestion souhaitée. L’étude du bâtiment indiquera quelle technologie est la plus adaptée, en fonction de l’architecture, du câblage et des contraintes d’installation. Quels que soient les composants de l’installation d’éclairage, les appareils sont capables de communiquer entre eux grâce aux protocoles DALI ou DALI 2, ou encore en sans fil, Zigbee, Blue-tooth, Thread, etc.

JACQUES-BERNARD ÉLECTRICITÉ, L’EXPERT DE VOTRE SYSTÈME D’ÉCLAIRAGE

Jacques-Bernard Électricité, société spécialisée dans la réalisation de réseaux électriques pour les bâtiments industriels et tertiaires, vous accompagne dans l’optimisation de vos systèmes d’éclairage. Magasins, restaurants ou encore industriels, notre expertise nous permet d’intervenir sur des chantiers de grande envergure sur tous types d’installation électrique.

Notre bureau d’étude vous proposent différentes solutions afin de vous faire gagner du temps dans vos travaux. Toutes nos interventions sont garanties et exécutées par des professionnels qualifiés.

Jacques Bernard Électricité vous accompagne tout au long de votre projet. Dans un premier temps, notre bureau d’étude vient établir un diagnostic du bâtiment afin de définir vos besoins. Nous élaborons ensemble votre projet pour être au plus proche de vos attentes. Lors de la mise en place du chantier, nos compagnons s’occupent de désinstaller les anciens équipements pour leur donner une seconde vie avant d’en poser de nouveaux. A la fin du chantier, nous vérifions ensemble les résultats prévus lors de l’élaboration du devis.

Notre société intervient à Brest, Quimper, Morlaix, Landerneau et plus largement dans le Finistère et les départements limitrophes.

Category: Focus
Article précédent
Construction d’un bâtiment industriel : les avantages de faire appel à un spécialiste en électricité ?
Article suivant
Les particularités des installations électriques dans le tertiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu